Les entreprises

 

 

autobus1

Autocars Blanc du Grand Ferrand

Cathy Blanc

Transport de voyageurs et taxi

sourie002horaires des transports

04 76 34 74 32

06 75 41 78 98

autocarsblancgf@orange.fr

 

divers-vehicule26

 

TREMINIS TAXI

M&E TAXI

Myriam Poymiro

 VTaxi , transport médicaux

04 76 15 32 58

06 22 27 92 81

 

scierie

Scierie Barthalay Frères

Scierie exploitation forestière

Château Bas 38710 Tréminis

Tel 04 76 34 70 67

Fax 04 76 34 72 59

barthalayfreres@orange.fr

 

exploitation-forestiere

Exploitation Forestière

Emile-Henri Perret

Achats/vente de bois

travaux forestiers, terrassement

Château Bas 38710 Tréminis

06 83 96 48 15

emile-henri.perret@orange.fr

mini-vehicules022

Parat Guy
ETS de maçonnerie

Travaux de maçonnerie générale 

gros oeuvre de bâtiment

04 76 34 74 55

parat.guy@orange.fr

camionbois-117BOIS DE CHAUFFAGE

Pierre Serra

Château Méa

38710 Tréminis

06 89 60 13 56

 

Les commerces, exploitations agricoles et services

A Tréminis, vous pouvez faire des achats de produits régionaux à l’épicerie du village et à l’atelier du Sorbet Vagabond  :

Cliquer sur les “cartes de visites” pour voir les sites et renseignements

epiceriele-fournil

sorbet-vagabond

dans les élevages proposant des produits locaux. :

amarines ferme-du-haut-trieves

elevage-du-grand-ferrandelevage-zanardi

exploitation-fortsyndicat-eleveurs-elevage

Voici un portrait de Leïla la bergère du col de la Croix 

cliquer sur l’imagevache-alpage

Vous trouverez d’autres exploitations agricoles

gaec-sauvanieresexploitation-pierre-serra

 

Et aussi de l’artisanat, des plantes aromatiques, des articles textiles…

elena remy-chazeau

 amelie

Vous pourrez aussi prendre des cours de musique ou vous faire faire des massages et de la sonothérapie :

yannick-noyon agnes-lemoine

angelique

Eau et assainissement

L’eau potable est captée et ensuite acheminée vers les réservoirs avant d’être distribuée dans les habitations.

Pour Château Bas, le captage des Sagnes alimente un citerneau situé avant la scierie Barthalay pour la zone des Granges et un réservoir situé à droite en montant aux Plates pour le hameau de Château bas. sagnes-ars

Deux captages au dessus du Serre, le captage Josserand et le captage Chabert Aval alimentent le réservoir du Serre qui dessert ensuite Le Serre, le hameau de l’Eglise et Château Méa.

josserand-ars

chabert-aval-ars


Bilan qualité de l’eau potable :

Dans les réservoirs l’eau potable est traitée au chlore grâce à des cannes d’injection goutte à goutte. Sa qualité est vérifiée régulièrement par l’entreprise CARSO.

bilan-qualite-1

bilan-qualite-3

bilan-qualite-2

Les” bilans qualité” en pdf :  


Demande de raccordement et d’abonnement eau-assainissement abonnement-raccordement
Règlement des services d’eau potable  reglementeaupotable
Tarifs eau/assainissement applicables tarif-eau-assainissement
Taxe assainissement collectif taxe-assainissementcollectif
Pour les personnes qui souhaitent adhérer au prélèvement automatique pour les factures eau/assainissement, ci-contre, le contrat de prélèvement

reglement-automatique-txt

Agence postale communale

Les horaires et services

Vous serez accueillis par

Alexandra Galeazzi.

alexandra

horaires-poste

Adresse CHÂTEAU BAS 38710 TREMINIS

Téléphone : 04 76 34 70 79

Coordonnées GPS : lat : 44.744122 – long : 5.748372

Activité La poste Banque postale : envoi courrier et argent, gestion compte bancaire, conseiller financier

Point Info-tourisme : Au sein de l’agence postale de Tréminis, retrouvez les brochures du Trièves, et les renseignements sur Tréminis et alentours.

Histoire de l’Agence postale de Tréminis

Pour la connaître, cliquer sur la photo ci-dessous

25-ans

 

 

 

Histoire

Tréminis dans l’Histoire
Même si notre petit village n’est pas inscrit dans les livres d’histoire, nous disposons de plusieurs points de repère qui en jalonnent l’existence depuis les temps les plus anciens.

Les informations les plus anciennes remontent au Mésolithique (8000/6000 ans av. J.C.) avec l’existence d’un important site de taille de silex à proximité du Col de la Croix, à environ 1500 m d’altitude.

On connaît ensuite l’existence d’un prieuré dédié à St Pierre au X° siècle, puis, au XIII°-XIV°, celle d’un monastère probablement sur la colline de Châtelet.

chateau-mea


Au XII°, c’est la famille Bérenger de Morges qui possède les terres de Tréminis ainsi qu’une partie du Trièves. On sait ainsi qu’en 1165, Tréminis et d’autres possessions de la famille seront données à l’église de Die, ce qui débouchera sur des querelles qui dureront une partie du Moyen Âge. clic-2
Comme l’indiquent les noms des hameaux, à Tréminis se trouvaient plusieurs “châteaux” ou maisons fortes. Combien ? Où se situaient-ils ? Rien de très précis. A la fin du XIII°, on connaît l’existence d’un “château” à Château Bas, d’un à l’Eglise, d’un autre sur la colline de Châtelet. Sont aussi mentionnés un château à Château Méa et un au Serre. Il disparaîtront tous entre le XVI° et le début du XIX°. Aujourd’hui presqu’aucune trace ne subsiste.

Comme dans une bonne partie de la région, au XVI°, la Réforme connaît un succès certain. 50% de la population de Tréminis est protestante. Un premier temple fut construit qui sera détruit après la révocation de l’édit de Nantes (1685)

Le temple de Château Bas : temple

 (cliquer sur la photo)

Les protestants s’étaient principalement établis à Château Bas.

chapelle-du-serre

Vers 1630, une épidémie de peste dévaste le Trièves. C’est alors qu’est construite la chapelle du Serre dédiée à St Roch.

eglise

Les catholiques vivaient au Serre et au hameau de l’Eglise.

Lors de la Révolution, les archives furent brûlées ainsi que les bancs et les meubles de l’église, les croix détruites.

verres-verrerie-treminis

Verres de la verrerie de Tréminis

Le XIX° siècle, Château Bas vit l’apparition d’une verrerie qui utilisait de grandes quantités de bois.

Elle brûla en 1825 et le feu, en se propageant, causa la destruction d’une partie du hameau. Reconstruite, malgré les réserves de la municipalité qui s’inquiétait de la dévastation des forêts, elle fut à nouveau détruite par un incendie en 1833 et cessa son activité.

 

Au début du XX°, ce furent l’installation des scieries (on en comptait alors une dizaine) et l’exploitation éphémère d’une carrière de pierre lithgographique située au col de la Croix.

La première guerre mondiale, fut,comme dans tous les villages de France, une période particulièrement difficile. L’exode rural commencé au début du siècle s’accentua et la population ne cessa de décroître pendant près d’un siècle.

En 1943, le site de Tréminis abrita deux camps de maquis qui furent attaqués et anéantis par l’armée allemande le 19 octobre.

clic-2

 

sentier-de-la-resistance

Plaquette du sentier de la résistance