Le mot de la maire

En mars 2020, début de l’épidémie, je ne pensais pas que nous serions dans la même situation en ce mois d’avril 2021 et que ce mot printanier serait encore consacré en bonne partie à la crise sanitaire. Rarement l’adage « jamais deux sans trois» n’aura été aussi pénible à vivre pour les français. Je pense bien sûr à ce troisième épisode de confinement qui, même s’il est beaucoup plus léger que les deux premières versions, n’en est pas moins extrêmement impactant pour notre vie quotidienne et pour nombre d’activités professionnelles, à commencer par notre bar-restaurant, notre boulanger, nos gîtes… Nous sommes à nouveau dans une période de contraintes liées à la situation sanitaire avec notamment la fermeture des écoles la semaine précédant les vacances scolaires de printemps et des modalités pédagogiques de cours en distanciel, des déplacements limités à 10 km et un couvre-feu à partir de 19h. Ces restrictions administratives, l’application stricte des gestes barrières, l’interdiction de nous rassembler font que nos vies en sont bouleversées et que le moral de tous est de plus en plus bas. La convivialité et les rencontres qui vont de pair avec notre liberté d’aller et venir ont quasi disparu à cause de l’épidémie. Heureusement, l’espoir né avec la vaccination à grande échelle qui semble  enfin démarrer, permet d’envisager un futur, espérons proche, plus normal et cette idée de retour à « la vie d’avant » rassérène chacun.

Les élus et agents communaux continuent d’œuvrer au mieux pour vous. Les élus vous reçoivent un samedi sur deux et proposent une ouverture de la déchèterie de Château Méa sur rendez-vous. Les réunions s’enchaînent la plupart du temps en distanciel et permettent d’avancer sur de nombreux points. Nous participons aux nombreuses commissions intercommunales et essayons de faire entendre notre avis sur de nombreux points. Ainsi, j’ai voté contre le budget 2021 de la Communauté de Communes, le trouvant trop dépensier, ne faisant pas cas de la situation sanitaire et économique, ne prévoyant aucune économie, continuant sur la même lancée que le précédent mandat.  Une rencontre des maires du Trièves nous avait permis dans un contexte moins formel que le conseil communautaire de nous exprimer et j’avais pu donner mon ressenti en particulier dans le sens où Communes et Communauté de Communes ne doivent pas s’opposer mais travailler en partenariat. Les débats furent très intéressants et constructifs.

Je tiens aussi à remercier sincèrement tous les habitants, agriculteurs, bénévoles, etc … qui ont donné de leur temps, de leur travail, de leur peine, ont élagué nos chemins, nettoyé devant chez eux  et au-delà …  silencieusement et efficacement dans un esprit citoyen admirable.

 Dans le prochain écho, nous ferons un « point détaillé » sur les différentes commissions intercommunales. Les budgets de Tréminis ont été votés samedi 10 avril à 9h, horaire permettant aux habitants qui le souhaitaient d’y assister.   Anne-Marie Fitoussi