3G à Tréminis

Inauguration de la 3G à Tréminis le 13 avril 2017

site-inauguration-3g

Frédéric Aubert était entouré de Michel Combot, directeur général de la
Fédération française des télécoms, des maires de Saint-Michel-les-Portes (Jean-Bernard Beyllier, président du Syndicat de télévision du Serpaton), Lavars, Prébois, Saint-Martin-de-la-Cluze et Chichilianne, de Gérard Dangles, vice-président de la CCT en charge de l’économie, de la députée Marie-Noëlle Battistel et des représentants des opérateurs Bouygues, Orange, Free et SFR venus tout spécialement de Paris. L’installation des matériels s’est effectuée sur le pylône mis en place dans la commune à l’occasion des Jeux Olympiques de Grenoble de 1968. D’un coût de 75 000 € TTC, elle a été co-financée par les 4 opérateurs cités. Le débit approprié est compris entre 4 et 5 mégabits, avec des montées jusqu’à 12 mégabits.

Précisions présentation générale

Cliquer sur les mots en bleu

Situation

Située au pied du Grand Ferrand, Tréminis est une commune de 180 habitants, les Tréminisous, entourée par les montagnes (Grand Ferrand, Ménil, Aup). Dans le bassin supérieur de l’Ebron, au pied des escarpements du Grand Ferrand (2759 m), Tréminis disperse ses quatre hameaux

Château-Bas, Château-Méa, l’Eglise et le Serre – entre 850 et 1000 mètres d’altitude au coeur d’un massif forestier de 3500 hectares ce qui l’a fait surnommer : la perle du Trièves dans son écrin de verdure. Telle une forteresse, son accès se fait par la route de Lalley, en contournant le Ménil à l’est, ou par le nord en passant par le col de Mens, route très sinueuse qui est une étape systématique du Rallye du Trièves. C’est la commune la plus au sud du département de l’Isère.

Activités

La commune a de tout temps orienté principalement son activité vers l’agriculture (élevage) et la forêt (exploitation, sciage). Très boisée, rurale, isolée et peu peuplée, Tréminis a pourtant la chance de bénéficier de tout le « confort moderne ». La commune dispose en effet d’une école, d’une agence postale, d’une épicerie, de gîtes d’étapes, chambres et tables d’hôtes, d’un foyer de ski de fond, de trois parcours de randonnée insolites — sur le thème de la Résistance, du croquis et de la lutte contre l’érosion — et d’un alpage communal. Des exploitations agricoles, une scierie importante, la scierie Barthalay et quelques artisans complètent le tableau. L’équipe municipale mise sur le développement économique pour maintenir un niveau de population suffisant. Une designer Elena Almaric et un artisan glacier Sylvain Truffet ont été ainsi accueillis dans un bâtiment communal mis à disposition,. La mairie a financé la rénovation d’un four à pain, avec l’aide du Conseil général, pour installer une boulangerie (Guillaume Chabot et Lionel Alborghetti). Cela dynamise l’économie locale et fait vivre plusieurs familles d’actifs. Seule ombre au tableau, les rudes mois d’hiver où les 2/3 des maisons du village sont fermées. La population s’est stabilisée. Le prochain défi, serait de transformer certaines résidences secondaires en résidences principales et de faire venir des familles avec de jeunes enfants pour maintenir l’école.

Retour à la page précédente

“Veillée fondue” du foyer de fond vendredi 18 mars 2016

Sympathique soirée fondue du foyer de Ski de fond de Tréminis
Au coeur de la forêt de Tréminis, une veillée fondue fut organisée par le Foyer de Ski de fond du Grand Ferrand, le vendredi 18 Mars.
Une vingtaine de convives se réunirent à la cabane du Pique-Nique du Grand Ferrand pour clore la saison.
Autour d’un bon feu, la soirée fut l’occasion de se retrouver autour d’une fondue géante, cuite au feu de bois.
La soirée fut ponctuée d’anecdotes, de propos sur les projets futurs mais surtout fut animée dans la bonne humeur.
En espérant que l’année prochaine soit plus propice en terme de neige…

fondue-au-pique-nique
 

Retour à la page précédente

Menil

Le Ménil (Altitude : 1594 m)

Caractéristiques de la randonnée :
But : Le Ménil alt. : 1594 m Distance : Environ 12 km
Dénivelé positif : 770 Mètres Horaires 4 à 5 heures

En ces belles journées ensoleillées, enfin je l’espère, l’ascension du Ménil permet de randonner sous le couvert d’une végétation dense, sauf vers le sommet.

De plus, une bande d’irréductibles tréminisous s’était donné rendez-vous un dimanche de juin pour nettoyer un chemin qui mène à celui-ci, donc aucune raison de ne pas parcourir le Ménil.

itineraire-menil

L’itinéraire proposé est la version longue et décrit une jolie balade, mais il sera aisé de la raccourcir en laissant une voiture au col de Mens, ou de partir de la première épingle sur la route du col (Attention, le chemin carrossable qui part de cette épingle est tentant, mais il est strictement interdit à la circulation, sauf ayant droit).

Description de la randonnée :

-Du parking de la Mairie de Tréminis, empruntez le chemin qui mène au cimetière du hameau de l’église, et poursuivrez sur une large piste carrossable que l’on suit en longeant les champs et des bois.

- Au point 1, empruntez un sentier qui monte tranquillement en quelques lacets à travers des pins sylvestres. Traversez une large piste carrossable (on peut arriver ici au départ du premier lacet du col), et prendre le bon chemin (c’est à partir de là, que le chantier de Juin débuta).

– Au point N°2, le chemin se redresse en de petits lacets, il faut suivre le balisage (triangle bleu).

- Après quelques minutes, le chemin progresse tranquillement à travers les buis, les hêtres et les conifères de nos régions (sapins, pins).

– Au point N°3, on rejoint le sentier PDIPR qui monte au Ménil. Attention toutefois, les derniers mètres (Point N°4) comportent quelques passages plus délicats (Soyez attentif).

– Vous êtes au sommet du Ménil, un joli panorama sur le Trièves 360°.

- Pour la descente, retournez au Point N°3 et suivez le chemin PDIPR qui coupe quasiment le Ménil à la même altitude. Puis il descend pour rejoindre le Col de Mens (Point N°5).

– De là, un sentier vous ramènera tranquillement au parking.

 

rentrée scolaire 2017/2018

Rentrée scolaire 2017/2018

rentree-treminis-4-09-17site

Rentrée des classes enjouée et animée à Tréminis

Une rentrée des classes ensoleillée à Tréminis : 10 enfants (4 garçons et 6 filles) ont fait leur rentrée à Tréminis lundi 4 septembre. 5 nouveaux un peu intimidés ont été pris en charge par les ” anciens” et l’enseignante Brigitte Desreumeaux. Il y a 2 Grande Section Corentin et Liloumey , 1 CP Silmaé, 3CE1 Nathan, Quetzal et Enola, 1CE2 Maélie, 1CM1 Alexandre et 2 CM2 Manon et Bastien. Du nouveau dans l’encadrement pour le périscolaire, avec l’arrivée de Christophe Soubeyrand qui assurera l’accompagnement des maternelles dans le bus scolaire des “autocars Blanc” à Mens matin et soir, la pause méridienne et le repas de midi et les heures de TAP du jeudi après midi. Deux nouveaux écoliers Wasim 9 ans et Mays 6 ans rejoindront la classe en octobre ; en effet Tréminis accueillera une famille de réfugiés syriens. Cette famille sera logée dans un appartement aménagé par une équipe de bénévoles situé au dessus de la mairie et aura ainsi la possibilité de vivre en paix et de s’intégrer grâce à l’école et les habitants investis dans ce magnifique projet.

rentres-des-classes-dl-5-09-17

L’épicerie de Château bas

EPICERIE SANSON Commerce d’Alimentation et de Tabacs de Tréminis

Château Bas 38710 Tréminis

Sanson Mille Delphine : 04 76 34 71 88 –

epicerie_de_treminis@sfr.fr

Au cœur du village de Tréminis, sur une place ensoleillée du hameau de Château-bas,et regroupant tous les services de la commune (Poste, Info Tourisme ), vous trouverez le commerce unique de la commune. L’épicerie/Tabac vous propose tout au long de l’année, fruits, légumes (qui proviennent du marché d’intérêt National ), des produits frais, des produits locaux et des produits bio. Du pain frais tous les jours, biologique ( sur commande ). Quelques tables permettent de partager une boisson chaude ou froide. Cartes postales, timbres, bonbons en vrac, souvenirs et bijoux sont également en vente ici. Horaires :

Très Basse saison : 1er Novembre au 1er Février Lundi 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Mardi : 8h 30 – 12 h Mercredi : Fermé Jeudi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Vendredi : 8h 30 – 12 h Samedi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Dimanche : 8 h – 12 h

Basse saison : 1 février au 31 Juin et 15 Septembre au 31 Octobre Lundi 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Mardi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Mercredi : Fermé Jeudi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Vendredi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Samedi : 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Dimanche : 8 h – 12 h

Haute saison : du 1er juillet au 15 septembre Tous les jours de 8h 30 – 12 h / 16 h – 19 H Fermé le mercredi et dimanche après-midi Fermeture Annuelle : Fêtes de fin d’année et dernière semaine d’Août

Retour à la page précédente

La seigneurerie

La seigneurie est la propriété de la famille de Bérenger. Elle est située à l’écart de deux axes de communication de Corps et du col de Lus. Par conséquent, on n’y trouve peu de commerçants traditionnellement attachés aux axes routiers . Elle confie la fonction judiciaire de capitaine-châtelain à la famille Jouguet issue de la paroisse, depuis la fin du XVIe siècle. Cette famille tisse des liens avec la petite noblesse d’Eschaffin, de Cornu et les notables (Mousnier, Achard) du Trièves et du Vercors. Peu avant la Révolution, elle finit par posséder un fief. Elle va ensuite s’établir dans la haute bourgeoisie de Grenoble.

Retour à la page précédente

Week-end festif du 23/24 juillet

Un week-end festif à Tréminis du 22 au 24 juillet
En effet, à Tréminis ce week-end, fut animé ! Tout a commencé vendredi soir à 20h30 avec un spectacle de cirque à La Margelière où les enfants-stagiaires ont présenté les numéros qu’ils ont préparés cette semaine. Un succès pour ce spectacle du dernier soir sous le chapiteau bondé, devant les parents, mais aussi bien souvent les habitants des villages environnants et les vacanciers ! C’est la deuxième représentation de l’été, toujours de qualité et originale.

Puis Danièle Zanardi a proposé un rando-croquis samedi 23 juillet très apprécié par les 21 participants enthousiastes.

01-rando-site

Et dimanche, la deuxième “foire à tout/vide grenier/ marché des producteurs” s’est tenue dans les rues et la place de Château Bas

01-foire-a-tout

Puis lundi tournage de 2 clips : 13 jeunes de 7 à 14 ans sont donc venus et ont joué, cet après-midi très sérieusement mais aussi joyeusement et spontanément, leurs rôles de comédiens ou de stars de la chanson. Et c’est sur les rythmes endiablés de hip hop et de rap qui “cartonnent” actuellement de “don’t worry” (Madcon) et “Est ce que tu m’aimes” (maître Gimps) que la troupe de comédiens en herbe, sous la direction d’Eric, a parcouru en dansant le hameau de l’Eglise du terrain de sport jusqu’à l’Ebron. Un magnifique décor pour deux clips tout à fait professionnels.

01-clip

Les rendez vous de la médiathèque de Mens

Les rendez vous de septembre/octobre/novembre : les-rendez-vous-mediatheques-sept-oct-nov-2017

 

Se détendre, s’émouvoir, comprendre, apprendre, frissonner, découvrir, voyager…  à chacun ses raisons de prendre un livre !!

Lecteurs occasionnels, gourmands ou boulimiques, venez partager vos dernières lectures, vos coups de cœur pour un roman, une BD, un album jeunesse …

Et pour les timides, aucun oral obligatoire ! Venez simplement glaner quelques idées de lecture dans une ambiance conviviale !

Rencontre “PARTAGE-LECTURE” jeudi 21 septembre à 19h à la médiathèque de Mens

Ouvert à tous Proposé par le réseau des bibliothèques de la Communauté de Communes du Trièves.

Médiathèque de Mens 178 rue Louis Rippert 38710 MENS 04 76 34 60 13

la BD prend le maquis : bdprendlemaquis2017

La ferme du haut trièves

Robin Hervé et Cauchard Jacques
Château Méa 38710 Tréminis
Téléphone : 04 76 34 74 28 Mail : herve.robin4@wanadoo.fr Volailles, charcuterie de volailles, escargots. Vente à la ferme du Haut Trièves de Tréminis et à Voreppe à la ferme des saveurs. Marché de la Villeneuve à Grenoble le mercredi. Marché de Vif le vendredi. Marché de Hoche à Grenoble le samedi matin. Marchés de Gresse et de Mens l’été. Toute l’année : Magasin ouvert le -mardi de 15h à 17h -jeudi de 10h à 12h et de 15h à 17h -samedi de 10h à 12h.

Retour à la page précédente

Le maquis de Tréminis

L’histoire des maquis de Tréminis et son tragique démantèlement le 19 octobre 1943
Un « Camp protestant », un mini camp, était installé au dessus de la Sagne de Château Bas, en août 43 dans une baraque de bûcherons, presque sans armes, en attendant mieux ! Le camp du « Pied de la Vallée » dont la finalité aurait été, selon certaines sources, de former des cadres du maquis, s’était créé à partir du mois de juin.
Les baraques étaient construites plus haut, à 1350 m d’altitude au lieu-dit « Le Nid ».
L’effectif du camp s’établissait entre trente et quarante hommes dont la majeure partie étaient très jeunes, entre 17 et 25 ans et venaient d’horizons très divers. Mal armés, ils disposaient toutefois d’une certaine autonomie financière. A la ferme de Sauvanière, madame Bard mettait son pétrin et son four à disposition pour la fabrication du pain. Quant au ravitaillement, il semble ne jamais avoir posé de problème, et le maquis n’a jamais vécu en « parasite » au détriment du village.
Le 19 octobre 1943, c’est une trahison qui a mené les maquis de Tréminis à leur perte. Guidées par Meusard, les colonnes allemandes attaquent à l’aube. Pour encercler le camp du « Pied de la vallée », elles arrivent à la fois par cette route et de l’autre côté, par Lus le Croix Haute et La Jarjatte. Au petit matin, le bruit des camions réveille les habitants du village. Le garde forestier, Jean Marie Tref est arrêté et sommé de conduire l’assaillant au camp. En bon connaisseur de la forêt, il prendra de multiples détours. Les maquisards sont surpris et tout s’effondre en quelques minutes. La première victime, Jean Amigoni, blessé, se traîne sur un chemin, non loin d’ici. Il sera rattrapé et achevé d’une balle dans la tête. René Pinguet, Jacques Casanova, André Coutelier, Pisolino et René Perrochon sont arrêtés. Parmi les habitants : Mme Bard dans sa ferme de Sauvanière, Robert et René Barthalais, André Girard et Jean Giraud sont aussi arrêtés. Daniel Girard essuie des coups de feu mais parvient à s’échapper. Le camp protestant s’effondre à son tour. Sont faits prisonniers, René Lescoute, Joseph Laroche, George Siguier et Yves Fabre. Pierre Lortic et Bertrand Deluze étaient absents ce jour-là. A Grenoble, seront arrêtés Francis Lagardère et André Girard-Clot. Le bilan est lourd : un mort et seize arrestations. Les autres maquisards réussissent à s’enfuir guidés par Jean Robin qui connaît bien la montagne. Certains d’entre eux poursuivront le combat à Malleval en janvier 44 ou en Savoie ou dans le Vercors en juillet 44….
Les camps se sont établis et ont vécu une existence éphémère en grande partie grâce à l’appui actif ou, au moins à leur acceptation de la part de la population locale. Les risques étaient énormes, ils ont été assumés.
Aujourd’hui, 70 ans après, nous devons rendre hommage à ceux qui, au plus profond de la nuit, se sont levés pour dire non, il est de notre devoir de redire sans cesse que la liberté nécessite un combat permanent et que ce qui s’est passé il y a 70 ans peut parfaitement se reproduire aujourd’hui, là bas ou ici et l’actualité récente ne fait que le confirmer. Ne lâchons pas la garde, que chacun à sa façon, à son niveau transmette et passe le témoin aux générations suivantes.

Retour à la page précédente

Centre social le Granjou

L’accueil au Granjou

Espace de rencontres, d’échanges, de découvertes et d’initiatives, le granjou est véritablement ouvert à tous. De l’accueil des plus petits aux activités associatives, des services médico-sociaux aux projets jeunes, de l’accueil de loisirs aux projets d’habitant, d’un jardin partagé à des groupes de parole, chaque habitant du territoire intercommunal peut avoir accès à un service, une information, une activité qui l’intéresse. Le Granjou à Monestier de Clermont favorise le lien enfant parents (jardinage, ludothèque, ateliers gourmands, costumes, …)

agenda 2017

Voir l’agenda pour le programme des ateliers gourmands en fonction des projets : agenda des activités : cliquer ici

En savoir plus : “Activités pour adultes enfants jeunes et services sociaux et cct”

Inscriptions et informations : Granjou de Monestier de Clermont 04 76 34 28 40 – Mej de Mens : 04 76 34 27 02

Retour à la page précédente

13 juillet 2016

Sous une météo capricieuse, la journée nationale et festive fut organisée sur la commune de Tréminis, le 13 Juillet 2016.

Au programme, une chasse au trésor qui amena les enfants sur les traces de Sybille, une enfant de 7 ans qui habitait Tréminis en 1615 (Légende ou histoire, seuls les enfants qui ont participé pourront vous le dire…), un concours de boule écourté par quelques ondées mais tous les participants furent comblés, un apéritif organisé par la mairie de Tréminis, suivi par le traditionnel repas du 14 Juillet organisé par le sou des écoles de Tréminis.

La soirée fut animée par les rigodons et d’autres danses de notre région, une marche aux lampions ainsi qu’une tombola.

Plus de 130 convives de Tréminis et d’autres régions de France se sont  donnés rendez-vous pour passer un agréable moment.

repas-fete-au-village-13-juilletsite

la plume de l’oiseau

« La Plume de l’Oiseau »
Chambre d’hôtes et Table d’hôtes
Ouvert d’Avril à Octobre
Au sein d’un grand jardin arboré, face au Grand-Ferrand, je vous accueille dans ma maison.
Celle-ci est composée de 3 chambres spacieuses, de 2 à 3 personnes, avec sanitaires privatifs.
Le jardin est aménagé de façon à accueillir l’avifaune et la petite faune (Refuge LPO).
Je vous propose la Table d’hôte le soir. Les repas ainsi que les petits déjeuners sont préparés avec les produits du pays, les confitures « fait maison », une cuisine aux herbes sauvages et fleurs au printemps.

Herbaliste, formée à l’école ARH (Association pour le Renouveau de l’Herboristerie), je vous propose aussi des produits issus des plantes sauvages cueillies et transformées sur place : confection de sirops de fleurs, de tisanes, huiles de massage et baumes.

Valérie Salé
L’Eglise
38710 Tréminis
04 76 34 40 97
06 31 29 23 26
laplumedeloiseau@orange.fr
www.laplumedeloiseau.fr

Retour à la page précédente

Charte de la forêt ONF

Forêt :la charte du promeneur

les affiches : onf-affiches-charte-promeneur-compressed

Article paru sur le site : http://www.sillon38.com/blog/

Les Français aiment se promener en forêt. Ils sont 500 millions de visiteurs par an. Pour l’Office national des forêts (ONF), gestionnaire des forêts publiques, l’enjeu est de taille : accueillir, orienter le public, lui offrir des parcours sécurisés et le sensibiliser au respect de cet environnement.
La publication d’une charte du promeneur « J’aime la forêt, Ensemble protégeons la », permet de rappeler aux promeneurs les règle de base d’une promenade en forêt. L’enjeu est de faire cohabiter accueil du public et protection de l’environnement par un comportement citoyen. Explications d’Anne-Marie Granet, référente nationale à l’ONF pour l’accueil du public.
Quel est l’objectif de cette charte ?
L’ONF vient de fêter ses 65 ans et, depuis sa création, nous nous soucions de l’accueil du public dans la forêt. L’objectif de la charte est de permettre à tous de profiter de la forêt tout en la respectant et en la préservant. Certaines personnes ne mesurent pas les conséquences de leurs pratiques. En expliquant nos recommandations et obligations, nous permettons une meilleure compréhension des enjeux de la forêt, et donc un meilleur comportement du public.
Comment associer l’accueil du public avec la préservation de la forêt et son exploitation ?
Promenade, VTT, course à pied, chasse… La charte fixe un cadre qui prend en compte toutes les pratiques du public pour les faire cohabiter au mieux avec les autres enjeux de la forêt. Par exemple, les promeneurs ne doivent pas s’aventurer hors des sentiers pour ne pas abîmer les jeunes pousses qui feront la forêt de demain ou ne pas entrer dans une zone de travaux forestiers.
Définir des espaces dédiés à l’accueil du public, à la biodiversité ou à l’exploitation de la forêt permet de faire cohabiter ces trois enjeux, au sein d’une même forêt. Ce dont le public n’a pas toujours conscience.
Quels sont les gestes citoyens en forêt ?
Il existe trois différents types de bons comportements : ceux au profit de la forêt, de sa faune et de sa flore ; ceux au profit des professionnels et de l’exploitation de la forêt et ceux au profit des autres usagers.
Un comportement citoyen doit permettre la cohabitation de tous ces enjeux. Respecter la signalisation, emporter ses déchets, ne pas ramasser le bois mort qui est un refuge pour les champignons, les insectes, les oiseaux et qui participe aussi à la fertilité des sols : voici quelques-uns des gestes clés d’un promeneur citoyen. Pour les forestiers, il est essentiel d’expliquer ces enjeux pour sensibiliser l’usager et l’inciter à adopter le bon comportement.
Les 14 règles de la charte
• • Les déchets, jamais dans la forêt
• Feux, interdits en forêt
• Des cueillettes, avec modération
• Chantier forestier, attention danger
• Véhicules à moteur, accès réglementé
• VTT et cavaliers, hors des parcelles
• Cyclistes et cavaliers, sur les chemins
• Le bois mort, précieux pour la forêt
• Zone de chasse, ne pas entrer
• Nos animaux, sous contrôle
• Tas de bois, escalade interdite
• Faune sauvage, ne pas déranger
• Promeneurs, sur les sentiers
• Partager l’espace, bien-vivre ensemble
• Le B.A. BA du super promeneur

Retour à la page précédente